Antoine Maillard

  • L'entaille

    Antoine Maillard

    Le quotidien d'un groupe d'adolescents est chamboulé lorsque deux jeunes filles sont retrouvées un matin, sauvagement assassinées aux abords du lycée. La présence de la police empêche Pola de dealer autour de l'école, le discret Daniel a des pulsions de plus en plus morbides, et la populaire Laurie commence à se remémorer des souvenirs traumatisants. La vie de la petite bourgade est très vite rythmée par les flashs télévisés et la rumeur d'un dangereux meurtrier armé d'une batte se propage rapidement dans la ville. La fin des cours approchant, l'avenir semble incertain, pourtant chacun veut préserver l'illusion d'une éternelle insouciance. Mais le mal est pourtant bien là, dissimulé sous leurs yeux...
    Véritable hommage au cinéma de genre américain, L'Entaille nous plonge dans le quotidien d'une petite ville de bords de mer dont la tranquillité est soudainement rompue pars l'arrivée d'un tueur en série. On y retrouve ainsi tous les codes du slasher ou du teen movie qui sont ici habilement adaptés en bande dessinée. Les planches, entièrement réalisées au crayon papier, provoquent un sentiment d'irréalité proche du rêve éveillé et nous baignent instantanément dans une ambiance feutrée.
    Avec L'entaille, Antoine Maillard signe un récit initiatique contemporain où les adolescents quittent subitement le monde préservé de l'enfance pour affronter un univers d'adulte, inconnu et menaçant. Ainsi, l'intrigue centrale met en exergue les états d'âme juvéniles des personnages, leurs doutes et leur mal-être quotidien, dans des moments introspectifs qui renferment une forme de poésie.

  • Cet ouvrage est un dialogue entre des chercheurs venus d'horizon différents (sciences de l'éducation dans ses différentes composantes disciplinaires mais aussi philosophie, littérature, mathématiques, sciences et techniques sportives, psychologie sociale). Dans cet espace de dialogue et d'échanges scientifiques se rencontrent des chercheurs qui n'éludent pas les tensions intellectuelles possibles. C'est, au fond, le projet même des sciences de l'éducation, depuis leur refondation en 1967.
    Les chercheurs ont pensé l'objet éducation dans toute sa complexité et ont montré les tensions qui le traversent. L'ensemble est organisé en quatre parties : tensions entre le local, le national et le global, dans la transmission des savoirs, entre le dedans et le dehors, tensions épistémiques enfin.

  • Le présent ouvrage rassemble une grande partie des articles et communications que Brigitte Maillard a écrits tout au long de sa carrière d'enseignante et de chercheur. Ils constituent à la fois un itinéraire de recherche et l'exploration minutieuse d'une région : la Touraine des XVIIe et XVIIIe siècles. Tous les grands chantiers qu'a ouverts l'histoire universitaire depuis les années soixante y sont abordés à travers le prisme de l'analyse régionale, qu'il s'agisse de la démographie et de ses prolongements culturels, de l'histoire sociale classique ou de celle des femmes, de l'étude de la société rurale ou de celle de la ville. On trouvera dans cet ouvrage à la fois l'évocation des premiers travaux de la démographie historique - la naissance, la mort, l'illégitimité - mais aussi l'histoire de la famille et des désordres conjugaux, celle de la rumeur et des enlèvements d'enfants... La question de l'encadrement social y est abordée par plusieurs angles : les visites pastorales, la création de paroisses, l'impôt royal ou la justice seigneuriale. Les lecteurs des Campagnes de Touraine y retrouveront vignerons, journaliers et laboureurs, mais ils y découvriront aussi les villes de cette région à travers l'histoire des émeutes de subsistance, celle de l'industrialisation, de la médicalisation, du crédit et de la circulation de l'argent. L'ensemble constitue un ouvrage d'une grande unité qui devrait satisfaire autant les historiens de la France d'Ancien Régime que les amateurs tourangeaux d'histoire régionale.

empty