Gilles Mezzomo

  • Les maîtres des îles T.3 ; Saint-Pierre, Martinique, 1848 Nouv.

    La liberté n'existe que si elle est universelle.
    1848. Le soir de la proclamation de la Deuxième République, en Martinique, deux coups de feu se perdent dans le fracas des feux d'artifices. Paul a appris qu'Eliza entretenait une relation amoureuse avec Pory Papy avant même leur mariage et sa jalousie, muée en rage, le pousse à provoquer en duel son rival. Une question, toutefois, reste en suspens : qui est le père de l'enfant que porte leur bien-aimée ? Dans le même temps, Julius parcourt les forêts de l'île à la recherche d'esclaves en fuite suffisamment combattifs pour participer à sa guerre contre les békés. Enfin, en ville, la population est à la limite de l'embrasement. La toute jeune République et la récente décision d'abolir l'esclavage votée en métropole invitent des pensées révolutionnaires dans l'esprit du peuple. Une fois l'étincelle de la liberté allumée, il est difficile de la contenir et Saint-Pierre s'apprête à en être le témoin.
    Troisième et dernier tome pour l'aventure dirigée par Stéphane Piatzszek et Gilles Mezzomo qui nous raconte la fin de la plantation esclavagiste aux Antilles à travers les yeux d'une jeune femme éprise de liberté.

  • La liberté n'existe que si elle est universelle1846, Saint Pierre, Martinique. Eliza Huc quitte le couvent Sainte Agnès pour retourner au domaine familial, une plantation de békés tenue par sa famille depuis plusieurs générations. Alors que son père et son frère sont encore au continent, Eliza doit subir l'autorité martiale de son grand-père, un homme dur et ancré dans une vision ancienne du monde. Comme aux pires temps de la traite négrière, pourtant interdite depuis plus de vingt ans, celui-ci continue d'exploiter, persécuter, fouetter et violer les femmes et les hommes qui travaillent sur sa plantation. Mais le monde est en train de changer. À Paris comme partout en métropole, l'esclavage est vu comme une monstruosité anachronique. Huc a beau être l'un des planteurs les plus réactionnaires de l'île, il devra plier lui-aussi. Eliza sera celle qui lui montrera que personne ne va contre l'Histoire.Entre récit d'aventure féministe et saga familiale, Stéphane Piatzszek et Gilles Mezzomo nous racontent la fin de la plantation esclavagiste aux Antilles à travers les yeux d'une jeune femme éprise de liberté.

  • La liberté n'existe que si elle est universelle.

    1847. Alors qu'un terrible ouragan terrasse Morne Folie, Renée est retrouvée morte et le vieux Huc, à l'agonie. Sur son lit de mort, celui-ci délivre à Eliza une prédiction : elle est la seule à pouvoir sauver la plantation. En entrepreneuse habile, la jeune femme reprend le domaine en réussissant à nouer des alliances avec d'autres planteurs, même si les banques, elles, lui refusent tout prêt. C'est alors qu'elle fait la connaissance de Paul D'Assier de Montferrier, héritier de l'une des plus puissantes et riches familles de commissionnaires de l'île. Paul est amoureux fou d'Eliza. Il ne rêve déjà que d'en faire sa femme. La jeune femme qui ne perd pas le nord lui fait une folle promesse : elle l'épousera s'il l'aide à financer son usine. Mais en secret, c'est toujours Pory Papy, le métisse, qu'elle aime...

    Entre récit d'aventure féministe et saga familiale, Stéphane Piatzszek et Gilles Mezzomo nous racontent la fin de la plantation esclavagiste aux Antilles à travers les yeux d'une jeune femme éprise de liberté.

  • Paris, 1815. Quelques mois après la tragique bataille de Waterloo, le capitaine du 7e Hussards Maxime Danjou, surnommé « Sang de boeuf », termine sa convalescence à l'Hôpital du Val de Grâce. Pris dans une rixe à sa sortie de l'établissement, il se réveille dans un poste de police où une femme vient le chercher. Il ne la reconnait pas mais elle lui assure être sa femme : Maxime s'appellerait en réalité Théodore Brunoy, et serait un ancien colonel de l'armée napoléonienne ! Cette vie serait la sienne et il n'en a pourtant aucun souvenir. Maxime croit devenir fou. Est-il victime d'une manipulation ? D'une forme d'amnésie extrême ? Ou ne s'agit-il que d'un atroce cauchemar ?

    Frank Giroud et Gilles Mezzomo se retrouvent pour un thriller psychologique en pleine période napoléonienne. Le parcours d'un homme en quête d'identité, entre paranoïa et désillusions, dans la lignée du Retour de Martin Guerre.

  • Poursuivi par son présent. À la poursuite de son passé.

    Après s'être réveillé avec stupeur auprès du corps sans vie de sa femme Mathilde, Sang-de-boeuf est dans la tourmente. Tout l'accuse, lui-même n'est pas certain de la vérité. Est-il le meurtrier ? Pris de panique, il décide de s'enfuir avant l'arrivée de la police sur les lieux. C'est le début d'une double traque pour celui qui est à la fois Maxime Danjou et Théodore Brunoy : poursuivi par son présent ; à la poursuite de son passé.

    Comme à son habitude, Frank Giroud brouille les cartes de la réalité et tisse les fils d'une intrigue savamment construite. L'énergie du trait de Gilles Mezzomo donne un supplément de force à ce thriller psychologique, entre paranoïa et désillusions.

  • En juillet 1816, la frégate française Méduse fait naufrage au large des côtes mauritaniennes. Pour préserver le confort du gouverneur et du capitaine à bord, les canots de sauvetage ne sont remplis qu'à moitié, si bien que l'essentiel de l'équipage doit quitter le navire à bord d'un radeau de fortune. Très vite, la promiscuité et le manque de vivre poussent les hommes à la sauvagerie... Les bonapartistes s'emparent de cette tragédie pour en faire le symbole de leur opposition au pouvoir royal. Le peintre Géricault s'apprête même à en faire le sujet principal de son prochain tableau...
    Frank Giroud et Gilles Mezzomo nous plongent les secrets de la confection de l'un des tableaux les plus célèbres du monde. Ils en profitent pour nous montrer comment, dans l'Histoire, l'art a aussi pu servir d'outil politique.

  • Et sont condamnés à mort ! Dans la nuit blanche précédant l'exécution de ses compagnons, Ellen fait la connaissance d'un jeune milicien prénommé Akim avec qui elle sympathise. Ellen sera sauvée si elle accepte de filmer la mise à mort, car la vidéo pourra ensuite servir de moyen de pression. Ayant déjà laissé accuser Jane à sa place aux États-Unis, sa culpabilité la fait hésiter. Il y a aussi ses enfants, qui ont plus que jamais besoin d'elle en Angleterre !La suite des histoires alternatives de cette série fascinante, orchestrée par Frank Giroud.

  • Le jeune Arménien Missak a vu sa famille massacrée par les Turcs. Réfugié aux Etats-Unis, il voit alors l'Amérique comme une terre d'espoir. Accueilli par ses grands-parents qui tiennent un petit commerce, Missak préfère traîner avec les caïds du quartier et devient vite familier des contrebandiers et des prostituées plutôt que de travailler dans l'entreprise familiale.
    Parallèlement, la communauté arménienne de New York apprend ce qui s'est passé au pays, et commence à s'organiser.

  • Août 1918, New York, sur «l'Île des larmes» : Ellis Island. Missak Zacharian, 15 ans, est encore poursuivi par le long cauchemar qu'il a vécu en Turquie, lorsque lui et sa famille arménienne ont été pourchassés par les Turcs. Seul lui en a réchappé par miracle. Il a enfin atterri en Amérique, terre de tous les possibles, où il doit retrouver ses grands-parents. Alors malgré les conditions difficiles d'entrée sur le territoire américain, malgré le racisme, malgré la mafia, Missak va tenter de survivre, de toutes ses forces. Même si pour cela, il doit trahir ceux qu'il a laissé derrière lui... Suite de l'arc arménien des Fleury-Nadal, préquel de la saga du Décalogue, avec un nouveau diptyque centré autour du jeune Missak. Frank Giroud réalise à nouveau une peinture admirable de l'histoire d'un pays, en posant sur ses personnages un regard profondément humanistes.

  • Les combats intérieurs sont parfois les plus violents Ethan Ringler ne peut empêcher son esprit de fredonner une douce mélodie. Celle-là même que Caitlyn répète inlassablement sur son violon, au rez-de-chaussée de l'hôtel qu'ils partagent. Mais Ethan a déjà fort à faire avec d'autres pistes qu'il entend explorer : celles de ses origines, par exemple. Ou celles du bien et du mal, à travers son métier d'agent fédéral. Se battre pour le coeur d'une demoiselle n'est pas à son programme... Mais n'est-ce pas finalement le seul combat qui en vaille la peine ? Une mission périlleuse en territoires indiens lui offrira peut-être un semblant de réponse...
    Avec "Quand viennent les ombres", "Ethan Ringler, agent fédéral", Denis-Pierre Filippi et Gilles Mezzomo nous immergent plus encore dans ce feuilleton "western" qui monte en puissance au fil des pages. À la recherche de ses origines, mais manquant de pistes tangibles pour mener à bien rapidement sa quête, Ethan erre entre deux mondes : celui du bien qui lui a donné son insigne d'agent fédéral et celui du mal dans lequel il est infiltré et où il se surprend parfois à se complaire. Ethan est un héros complexe, mais qui se laissera dompter aussi bien par les amateurs de western que par les amateurs de récits plus intimistes.

  • D'un navire à bout de souffle s'extraient des rescapés en quête d'un coin de quiétude sur le sol américain. À leur tête, une jeune femme de caractère : Emie. Elle a traversé l'océan pour retrouver ses enfants, enlevés par son mari, officier anglais parti se battre contre les Français. De ce voyage chacun est ressorti attaché à Emie et à sa quête. De plus, elle a promis de les mener au village caché qui leur permettra un nouveau départ. Ils ont connu les pires affres durant le trajet, mais les dangers sont encore nombreux ! Les Indiens "sauvages", les Anglais à leur recherche, l'ennemi français, la nature hostile sont sur leur chemin. Mais le péril peut aussi venir de l'intérieur de ce groupe hétéroclite où chacun a ses parts d'ombres et ses raisons de recommencer une autre vie.Cette nouvelle série d'aventure vous emmène aux côtés de ces colons pas comme les autres !

  • Impitoyable. un dandy aventurier, ami des Indiens. Voici les rares rescapés du naufrage du "Bristol", voici les compagnons d'Emie. Ils l'accompagnent et lui sont fidèles. car sans elle ils n'auraient jamais atteint vivants les côtes américaines.
    Nous sommes en 1755, ici. Français et Anglais se disputent le Nouveau Monde, sous le regard des Indiens. Si Emie et sa petite troupe sont parvenus à atteindre le village caché, le prix de leur quiétude reste encore à payer. II sera d'autant plus lourd que l'ombre de leur passé plane encore au-dessus de leur rêve de liberté.

  • Double "je"
    Marchant en funambule sur le fil ténu qui sépare le bien du mal, Ethan Ringler risque à tout moment de glisser du mauvais côté de la force. Agent fédéral infiltré dans le milieu new-yorkais, notre héros s'est déjà surpris à se complaire dans le monde de l'interdit. Un funeste jour, sans avoir pu l'anticiper, il se retrouve désemparé, tenant au bout de son arme un témoin gênant qu'on lui demande d'abattre pour prouver sa "loyauté" au monde de la grande truanderie. Tuer un innocent ou mourir en traître d'une balle criminelle, cruel dilemme quand on est un fils de bonne famille...

    Métis né à Londres d'un riche Anglais et d'une Amérindienne, Ethan Ringler a posé ses valises à New York, bien décidé à en savoir plus sur sa double identité. Très vite embringué dans les rangs de la police fédérale, notre jeune héros se voit confier un rôle de taupe auprès d'un notable aux mains suspectes. Obligé de cacher en toutes circonstances sa véritable identité, alors même qu'il ne sait pas exactement qui il est, Ethan essaie tant bien que mal de progresser dans sa quête identitaire.

    Denis-Pierre Filippi nous livre le quatrième épisode d'un feuilleton "western" très riche en émotions, que Gilles Mezzomo, dessinateur par ailleurs de la série "Luka", prend un plaisir évident à mettre en images. Une belle réussite !

  • Mexicana t.1

    , ,

    Emmet Gardner, la quarantaine, est garde-frontière le long du Río Grande aux États-Unis.
    Un jour il découvre que son propre fils a accepté une jolie somme d'argent pour piéger un dealer rival des cartels locaux. Pour le sortir de cette sale histoire, Emmet décide de prendre les choses en main et de monter le coup lui-même. Mais pendant l'embuscade, il assassine un agent infiltré des stup ! Poursuivi à la fois par les autorités fédérales et les chasseurs de prime, c'est le début d'une longue cavale dans les badlands.

  • Une femme de tête dans un Nouveau Monde rude.

    L'indomptable Emie a pris la tête d'un groupe de survivants au naufrage du Bristol, navire qui traversait l'océan pour le Nouveau Monde. Elle a enfin réussi à récupérer ses enfants réfugiés dans une tribu indienne. Mais la troupe de fugitifs doit à nouveau s'échapper à l'arrivée du capitaine Elgrave, bien décidé à se venger : cap sur un village caché, loin des conflits, où chacun pourra oublier son histoire passée. Mais les secrets que chacun porte comme un boulet sur le chemin de la rédemption seront-ils plus forts que leur élan vers la liberté ?
    Voici déjà le deuxième volet de cette histoire en trois tomes. Ce groupe de colons pas comme les autres continue à tracer péniblement son chemin vers la liberté, à coup d'épées et de tirs de mousquet. Gilles Mezzomo dévoile petit à petit les mystères autour de ses personnages, accompagné par le dessin de Filippi, tout en dynamisme.

  • Mexicana t.2

    , ,

    Parti à la recherche de son fils Kyle de l'autre côté de la frontière, Emmett se retrouve pris au piège dans le village que contrôle Angel Moreno. C'est lui qui avait ordonné à Kyle de dessouder l'agent infiltré de la DEA... Sauf que le gamin avait aussi une autre cible à abattre :
    Rolando Gutierez, l'un des principaux parrains de la terrible Ciudad Juarez. Angel promet à Emmett qu'une fois ce second contrat rempli, lui et son fils seront sauvés. Mais tiendra-t-il parole ? Car en tant qu'ancien militaire, vétéran de l'Afghanistan et du Kosovo, Emmett forme une recrue de choix. D'autant qu'il semble vraiment prêt à tout pour sauver son fils.

  • Mexicana t.3

    , ,

    Emmett est à présent employé malgré lui par le truand Angel Moreno. Vétéran de l'armée, en Irak et en Afghanistan, ses prouesses lui ont valu une solide réputation auprès des hommes du cartel et des campesinos du coin : tous le surnomment « El Gringo Loco ». Angel lui avait promis que, son dernier contrat effectué, il lui rendrait son fils. Mais il n'a pas l'air de vouloir tenir parole... Emmett n'a plus qu'un seul objectif dans son viseur : retrouver son fils et le sortir de là, coûte que coûte. L'affrontement final approche, et il risque bien de se terminer en bain de sang...

empty