Jacqueline Woodson

  • Nous sommes en 2001, le soir d'une fête donnée en l'honneur de Melody et de ses seize ans, dans la maison familiale de Brooklyn. Couvée du regard par ses parents et amis, elle fait son entrée sur une musique de Prince, dans une robe blanche taillée sur mesure. Une tristesse flotte néanmoins dans l'atmosphère. Seize ans plus tôt, cette même robe fut cousue pour une autre jeune fille : Iris, la mère de Melody, pour fêter aussi son entrée dans l'âge adulte. Une célébration qui n'eut finalement jamais lieu. Iris était enceinte.

    Déroulant l'histoire de Melody, de son père, d'Iris et de ses parents - du massacre de Tulsa en 1921 au 11 septembre 2001 - pour comprendre comment ils en sont arrivés là, Jacqueline Woodson reconstitue non seulement leurs ambitions et leur fureur de vivre, mais aussi le prix qu'ils ont payé pour échapper à leur destin si profondément façonné par des décennies de racisme. En explorant le désir et l'identité sexuels, la maternité, l'éducation, la classe et le statut social, De feu et d'or décrit de façon magistrale la manière dont les jeunes doivent si souvent prendre des décisions irrévocables pour leur futur - avant même de savoir qui ils sont et ce qu'ils veulent devenir.

  • « La première fois que j'ai vu Sylvia, Angela et Gigi, ce fut au cours de cet été-là. Elles marchaient dans notre rue, en short et débardeur, bras dessus bras dessous, têtes rejetées en arrière, secouées de rire. Je les ai suivies du regard jusqu'à ce qu'elles disparaissent, me demandant qui elles étaient, comment elles s'y étaient prises pour... devenir. » August, Sylvia, Angela et Gigi sont quatre adolescentes, quatre amies inséparables qui arpentent les rues du Brooklyn des années 1970, se rêvant un présent différent et un futur hors du commun. Mais un autre Brooklyn, où le danger rôde à chaque coin de rue, menace les espoirs et les promesses de ces jeunes filles aux dernières heures de l'enfance.
    />

  • National Book Award winner Jacqueline Woodson and two-time Pura Belpré Illustrator Award winner Rafael López have teamed up to create a poignant, yet heartening book about finding courage to connect, even when you feel scared and alone. There will be times when you walk into a room and no one there is quite like you. There are many reasons to feel different. Maybe it's how you look or talk, or where you're from; maybe it's what you eat, or something just as random. It's not easy to take those first steps into a place where nobody really knows you yet, but somehow you do it. Jacqueline Woodson's lyrical text and Rafael López's dazzling art reminds us that we all feel like outsiders sometimes-and how brave it is that we go forth anyway. And that sometimes, when we reach out and begin to share our stories, others will be happy to meet us halfway. (This book is also available in Spanish, as El Día En Que Descubres Quién Eres!)

  • L'amour tragique de Jeremiah, adolescent noir de quinze ans, et d'Ellie, adolescente juive du même âge, qui se fréquentent dans un nouveau lycée huppé de Manhattan. Jeremiah dénote fortement sur les autres élèves du lycée et en souffre. Si tout les sépare, les deux adolescents vont vivre leur première histoire d'amour, un amour immense et frémissant.

  • RED AT THE BONE

    Jacqueline Woodson

    An extraordinary new novel about the influence of history on a contemporary African-American family, from the New York Times -bestselling and National Book Award-winning author of Another Brooklyn and Brown Girl Dreaming . Two black families from different social classes are joined together by an unexpected teen pregnancy and the child that it produces. Moving forward and backward in time, with the power of poetry and the emotional richness of a narrative ten times its length, Jacqueline Woodson's extraordinary new novel uncovers the role that history and community have played in the experiences, decisions, and relationships of these families, and in the life of this child. As the book opens in 2001, it is the evening of sixteen-year-old Melody's birthday celebration in her grandparent's Brooklyn brownstone. Watched lovingly by her relatives and friends, escorted by her father to the soundtrack of Prince, she wears a special, custom-made dress. But the event is not without poignancy. Sixteen years earlier, that very dress was measured and sewn for a different wearer: Melody's mother, for her own sixteenth birthday party and a celebration which ultimately never took place, derailed by the unplanned pregnancy that resulted in Melody. Unfurling the history of Melody's parents and grandparents to show how they all arrived at this moment, Woodson considers not just their ambitions and successes but also the costs, the tolls they've paid for striving to overcome expectations and escape the pull of history. As it explores sexual desire and identity, ambition, gentrification, education, class and status, and the life-altering facts of parenthood, Red at the Bone most strikingly looks at the ways in which young people must so often make long-lasting decisions about their lives--even before they have begun to figure out who they are and what they want to be.

  • Frannie vit dans le quartier noir d'une ville américaine, de l'autre côté de l'autoroute, au-delà du quartier des Blancs.
    Un jour, Frannie voit arriver dans son école un nouvel élève. Il est maigre, a de longs cheveux bouclés, et surtout il est blanc.
    Très vite, on le surnomme "Jésus", et il devient le souffre- douleur de Trevor, un jeune métis craint par tous. Frannie, elle, intriguée par cet étrange garçon blanc, tente de tisser des liens...

  • Au premier regard, ils s'aiment. Lui, Jeremiah, le garçon noir de Brooklyn, fils unique d'un réalisateur et d'une romancière. Elle, Ellie, la juive du quartier huppé, petite dernière de la famille. Ils fréquentent le même lycée, et reconnaissent chacun leur solitude dans les yeux de l'autre. Les deux adolescents vont vivre leur premier amour, aux yeux de tous. Mais le bonheur est fragile, et les préjugés tenaces...

empty