Littérature traduite

  • C'est l'histoire d'Ahlam et de son peuple : paysans chrétiens fuyant la misère de la campagne dans les détritus du Caire, ils deviendront porchers élevant les bêtes impures, interdites aux Egyptiens, vivront dans des pyramides de déchets qu'ils trient, brûlent, recyclent.
    C'est l'histoire des miséreux qui s'organisent, grâce au regard que posent sur eux Soeur Emmanuelle d'abord, la communauté internationale ensuite ; l'histoire de lentes victoires quotidiennes sur la superstition, l'ignorance, les aberrations bureaucratiques... Et des menaces croissantes qui pèsent sur leur survie. Fawzia Assaad nous la relate avec le charme et l'habileté des conteurs orientaux, donnant à ce drame de la pauvreté une dimension presque mythique, en insufflant la dignité qui leur est due à ces laissés-pour-compte qui vivent en marge de tout.

empty