Littérature traduite

  • Bodour El Damheeri est critique littéraire. Ce métier ne la satisfait que partiellement, elle désire être reconnue comme romancière.
    Evoluant sans cesse entre fiction et réalité, elle utilise l'héroïne de son roman pour réaliser ses fantasmes et, prise d'hallucinations, suspecte de la même façon son mari d'avoir volé son roman. Ce mari, auquel elle reproche le manque d'intégrité, est journaliste et pousse leur fille Magida, contre le gré de Bodour, à embrasser la même carrière que son père.

    Bodour cache un lourd passé : une relation amoureuse, avant mariage, avec un révolutionnaire, Nessim, qui fut tué en prison peu de temps après sa rencontre avec Bodour. De cette union furtive est née une petite fille, Zeena. La fillette grandit dans la rue avec d'autres enfants pauvres, illégitimes ou orphelins ; à l'école, la petite Zeena est malmenée par les enfants et les enseignants. Seul le professeur de musique remarque l'incroyable talent de Zeena et va tout mettre en oeuvre pour en faire une grande chanteuse.

    Lorsque le cousin de Bodour, un fanatique qui considère la musique comme l'oeuvre du diable, tombe amoureux de Zeena, Bodour s'apprête à lui révéler la vérité.
    Le fera-t-elle à temps ?
    Vie et du roman volés s'amalgament. Bodour parviendra-t-elle à en démêler l'écheveau ?

empty