Camille de Peretti

  • « Depuis deux saisons déjà, le vieux Hibou lui avait ouvert les portes de son officine et l'avait laissée feuilleter les pages de ses livres. Elle s'y était plongée avec délice, elle avait tout dévoré. Quelques mois et tout avait changé ; la jeune fille savait désormais que le monde ne se réduisait pas à une bobine de fil et à une aiguille. ».
    Au coeur du Moyen Âge, deux soeurs, Éléonore et Adélaïde, se bâtissent un destin singulier. Bravant les conventions, l'une découvre le véritable amour tandis que l'autre s'adonne en secret à sa passion pour la médecine. Mais cette quête d'émancipation n'est pas sans danger à une époque vouant les femmes au silence.

    1 autre édition :

  • Des bals spectaculaires, aimé un boa constrictor, défrayé la chronique et habité au Ritz... Elle offrait désormais le spectacle terrifiant d'une reine déchue, d'une femme qui a connu toutes les splendeurs de ce monde et fini dans la misère.
    Sa vie ressemble à un conte de fées qui vire au drame ; née héritière de l'une des plus grosses fortunes d'Italie, elle mourut clocharde. C'est peut-être cela qui m'a le plus attirée, le vertige de la perte. Moi qui suis si raisonnable. C. P.Camille de Peretti ressuscite avec panache un monde où l?excès allait de pair avec l?élégance, à mille lieues de la vulgarité contemporaine. Véronique Cassarin-Grand, Le Nouvel Observateur.

    1 autre édition :

  • Son corps ne lui a jamais appartenu. Il a fait d'elle une star malgré elle, une icône, un cliché - lui et la bienveillance des hommes, aveuglés par sa plastique sans cesse étalée, retouchée, charcutée... Au fond d'elle pourtant, Vickie est restée la petite texane naïve et maladroite qui rêvait d'être aimée. D'être une mère parfaite pour son fils adoré.
    De boîte de strip-tease en couverture de Playboy, jusqu'aux spotlights de la téléréalité, une existence façonnée par le désir des autres... Un cauchemar en plastique. Une tragédie moderne.

    1 autre édition :

  • Thornytorinx

    Camille de Peretti

    Depuis toujours, Camille est une princesse. Elle doit donc avoir de jolies robes (traduisez: faire du shopping), être intelligente (comprenez intégrer une grande école de commerce) et être toujours la plus belle (en d'autres termes être mince). Elle s'attelle consciencieusement à la tâche et, à vingt ans, c'est une élève brillante, élégante, et une véritable brindille de 50 kilos pour 1 mètre 70. Mais lorsque ses études l'éloignent de ses rêves, que son coeur s'enflamme pour un beau ténébreux et que son poids commence à fluctuer, rien ne va plus. Son recoursoe Se faire vomir, systématiquement, jusqu'à l'obsession : Camille est devenue une boulimique anorexique. Seulement, les princesses ne sont pas malades, et pour l'ex-petite fille modèle va alors commencer un long et tortueux combat...

    1 autre édition :

  • À vingt-cinq ans, devenue écrivain, Camille décide de retrouver son premier amour. D'abord méfiant, il finit par succomber. Amoureux fous, Camille et Stanislas s'installent à Londres mais finissent par s'ennuyer. Comme un dernier sursaut, ils entreprennent une traversée des États-Unis. Chaque étape du voyage les éloigne davantage ; plus ils approchent du but, plus ils se perdent.

    1 autre édition :

  • Une immersion insolite et bouleversante.Dimanche 1er octobre. Une journée comme les autres aux Bégonias, maison de retraite de la banlieue parisienne. Il est 9h15. Nini la vieille excentrique attend la visite de sa petite Camille, sous l'oeil attendri et bienveillant de Josy, l'auxiliaire de vie cartomancienne. Louise Alma ressasse quatre-vingt-douze années de souvenirs. Jocelyne Barbier, la bureautière, et Marthe Buissonette, la femme de pasteur, reprennent leur querelle quotidienne. Robert Leboeuf couvre Thérèse Leduc d'un regard plein d'espoirs. Le capitaine Dreyfus prépare sa grande évasion. Christiane, l'infirmière de jour, tente de se débarrasser d'un amant devenu encombrant. Philippe Drouin, le directeur, philatéliste à ses heures, rêve d'acquérir une pièce unique. Alphonse Destroismaisons, le vieil amoureux, lutte désespérément contre l'Alzheimer de sa femme. Et les familles des résidents accomplissent, bon gré mal gré, leur devoir dominical. La vie s'écroule doucement entre joie et souffrance, amitié et solitude, amour et ennui, maladie et envie.Camille de Peretti propose, avec son acuité habituelle, une immersion insolite et bouleversante dans l'univers singulier des maisons de retraite.

  • «  Depuis le début de la cérémonie, la tête légèrement penchée en avant, elle avait gardé les paupières baissées comme l'aurait fait une fiancée soumise, mais son corps criait la roideur et l'orgueil. Malgré son jeune âge, il n'y avait en elle aucune douceur, aucune fragilité, aucune enfance. La parfaite beauté de la jeune fille, sa peau d'une pâleur extrême, ses petites mains jointes en prière, la finesse pointue de ses articulations que l'on devinait sous le lourd manteau vert doublé de fourrure, tout cela était tranchant comme la lame d'une épée.  » Au coeur du Moyen Âge, le destin de deux soeurs en quête d'émancipation à une époque vouant les femmes au silence. Un magnifique voyage dans le temps, qui dépoussière le genre du roman historique.
      Camille de Peretti est née en 1980 à Paris. Elle est l'auteur de six romans dont Thornytorinx (prix du Premier roman de Chambéry), et Blonde à forte poitrine (Kero, 2016).

empty