Sarbacane

  • Gurty peut trembler, Tête de Fesses tient sa revanche ! Son arme ultime? TROIS ADORABLES CHATONS !!

    À peine Gurty est-elle arrivée en Provence que Tête de Fesses réunit tous les animaux de la campagne pour leur annoncer une stupéfiante nouvelle : ce satané chat est devenu père de famille !
    Il s'apprête à recevoir Madame Tête de Fesses et leurs chatons dans quelques jours... Cette nouvelle sonne comme un coup de tonnerre, et Gurty redoute que ses vacances soient gâchées par l'arrivée des bébés chats. L'ennui, c'est que Tête de Fesses a l'intention d'éduquer ses enfants pour en faire un commando guerrier. Il rêve en effet de constituer une armée secrète de chatons sanguinaires pour assouvir ses désirs de tyrannie et de vengeance...

  • Rencontre événement entre deux grands talents de la littérature jeunesse !

    Une fillette traverse le parc chaque jour pour rendre visite à son oncle malade. Elle observe les bébés qui grandissent, des amoureux « qui s'embrassent, et puis moins, et puis non », des branches qui cassent. Il y en a des choses à voir au jardin ! Et puis elle remarque autre chose : les cheveux des statues poussent ! Oh, lentement, il faut faire bien attention pour le voir... Au fil des mois, elle raconte ainsi la vie secrète du jardin à son oncle.

    Mais au printemps, rien ne va plus. On dirait que les chérubins de la fontaine vont fonder un groupe de rock et les Trois Grâces près du kiosque ont la frange qui descend jusqu'au menton ! Une dame du parc s'étonne : mais que fait le coiffeur ? Comment ça, le coiffeur ?

    Un album époustouflant peint sur le vif au jardin public, plein de mystère et de fantaisie !

  • Le 1er mai 1891, malgré les interdictions patronales, les ouvriers grévistes ont décidé de défiler dans la cité textile de Fourmies (Nord), pour réclamer la journée de huit heures. La veille, affolés, les industriels des filatures ont sommé le maire de la ville, Auguste Bernier - lui-même directeur d'une usine - d'exiger du préfet l'envoi de la troupe.

    Deux régiments d'infanterie de ligne, les 84e et 145e, cantonnés tout près à Avesnes-sur-Helpe et à Maubeuge, se mettent en position sur la place centrale de Fourmies, bordée par l'église, la mairie et la maison d'arrêt.
    En fin de journée, une foule revendicative déboule sur la place, un officier ordonne aux soldats de tirer... Neuf personnes meurent. Elles deviendront les martyrs de la cause socialiste naissante.

    En virtuose, Alex W. Inker, entraîne le lecteur au plus près des personnages, le plongeant en apnée au coeur des événements aux côtés de :
    Maria, la jeune et belle ouvrière aux cheveux de feu.
    Kléber, le jeune porte-drapeau amoureux de Louise.
    Louise, l'ouvrière gouailleuse.
    Émile, le gamin innocent pêcheur de grenouilles, Gavroche bravache et frondeur.
    Un soldat, l'idéaliste qui ne tirera pas et n'épaulera même pas son fusil Lebel.
    Un vieux soldat, le salaud qui achèvera les blessés à la baïonnette.

  • Dans le train qui conduit Gurty et Gaspard en Provence, ce dernier retrouve par hasard son ancienne fiancée, Myrtille, l'ennemie jurée de Gurty ! Lorsque Myrtille trouve le moyen de s'incruster dans leur maison de campagne, les vacances de Gurty promettent d'être agitées... La guerre entre Myrtille et Gurty est déclarée. Sous son apparente gentillesse, Myrtille dissimule un caractère jaloux et sournois, dont Gurty est la seule témoin.
    L'imagination de la fiancée diabolique est sans limite pour semer la zizanie entre Gurty, son humain et tous ses amis. La confrontation s'achèvera dans un feu d'artifice final, au propre comme au figuré, où le vrai visage de Myrtille sera révélé aux yeux de tous.

  • À cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le « concours de boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s'entrecroisent en une date et un lieu précis : Paris, l'Élysée, le 14 juillet.
    L'été des « trois Boudins » est donc tout tracé : destination la fameuse garden-party de l'Élysée !!!
    Et tant qu'à monter à Paris, autant le faire à vélo - comme vendeuses ambulantes de boudin, tiens ! Ce qu'elles n'avaient pas prévu, c'est que leur périple attire l'attention des médias. jusqu'à ce qu'elles deviennent célèbres !!!
    Entre galères, disputes, rigolades et remises en question, les trois filles dévalent les routes de France, dévorent ses fromages, s'invitent dans ses châteaux et ses bals au fil de leur odyssée.
    En vie, vraiment.

  • Une aventure fantastique, avec un rodéo à dos de zombi comme vous n'en avez jamais vu !

    Nuage Fou et Tornade Céleste découvrent que Bill Ruffalo, le PDG de Poubellor, a décidé d'éventrer le Plateau du Sommeil pour y enfouir des tonnes de déchets toxiques Catastrophe ! Non seulement c'est un lieu sacré, où repose le dernier bison sauvage, tué en 1904, mais d'après Grizzli Sage, des oiseaux ont éclaté comme des figues trop mûres après avoir picoré les ordures en question. Les Apaches se mobilisent...

    Deuxième titre des aventures des deux petits Apaches en jeans. Une nouvelle série jeunesse pleine de peps, entre album et bande dessinée !

  • Nous voici retournés au beau pays de Jacominus Gainsborough.
    Il a donné rendez-vous à Douce à midi pile, car il va s'embarquer et il a quelque chose de très important à lui dire...

    Viendra-t-elle ? Et arrivera-t-elle à temps ?
    En attendant, il l'imagine : il voit avec ses yeux, entend avec ses oreilles...

    Le lecteur « traverse » presque physiquement ce livre d'artiste aux pages finement découpées : il est à la fois dans la tête de Jacominus, ce petit lapin à l'âme sensible si humain, dont il partage les doutes et les élans - et dans la peau de Douce, qui s'avance vers lui. Les tableaux se succèdent, tandis que l'impatience de Jacominus grandit : on suit le chemin de l'aimée qui se met en route, on « traverse » le verger, les faubourgs, la place du marché... comme si l'on marchait avec elle.
    Et c'est toujours avec Douce qu'on parcourt les derniers mètres sur le port et qu'on aperçoit enfin, sur le pont d'un bateau en partance, la petite silhouette de Jacominus Gainsborough...

  • Le premier volet d'une série phénoménale signée Benoît Minville et dessinée par Ced, sur deux soeurs absolument irrésistibles !

    « Moi c'est Nola, bientôt 9 ans, surnommée « Punkette » parce qu'il paraît que j'écoute pas toujours et que j'aime l'ironie. Ma soeur Vinca, bientôt 7 ans, c'est « Poupoune » : elle est mignonne, elle a mauvais caractère, elle est drôle sans le faire exprès et elle parle à ses doudous. Toutes les deux, on s'entend bien, même si des fois on se discute. Des soeurs, quoi... Le samedi, Maman travaille et c'est Papa qui nous garde.. Pour nous, rien que de jouer dans notre chambre, ça prend des allures de quête. Alors quand en plus on utilise notre super-pouvoir, tout devient foufou... »

  • Un zeste de frisson, un grand bol d'aventure et quelques graines de réflexion écologique pour faire pousser les jeunes esprits...
    Et dire que j'étais venue en Provence dans l'espoir de passer des vacances tranquilles... Raté !
    Dès mon arrivée, Fleur et moi avons été embarquées dans une histoire pas possible de pirate fantôme, de poux qui chantent et de piscines qui explosent par magie. Heureusement, on a survécu à cette aventure, et finalement, on a eu plus de rires que de mal !

  • Douze scènes de la vie de Jacominus Gainsborough, un lapin assez réservé, et de ses amis.

  • Les Picapoches Nouv.

    Une aventure supersonique mêlant un groupe de gosses extraordinaires, un méchant doté de machines diaboliques, des zombies téléguidés dans un feu d'artifice d'imaginaire !
    Qu'est-ce qui peut pousser Martin et ses amis, élèves de 6e, à devenir du jour au lendemain une bande de pickpockets ? Et qui est cette mystérieuse Voix qui leur ordonne, par téléphone, de voler les smartphones des passants ? Face à une épidémie maléfique qui tue les habitants de leur petite ville, les cinq « Picapoches » auront pour mission d'empêcher Lazare Tremoldov et ses inquiétants sbires, les mØmbres, d'envoûter la population à l'aide d'une application numérique... Ils devront pour cela apprendre à piquer dans les poches, se découvrir des pouvoirs insoupçonnés, affronter leur terrible professeure de français, Mortadella, et aller au coeur de la demeure d'un prêtre vaudou qui ne rêve que d'une chose : faire de nous tous ses esclaves zombies.

  • Une fabrique de confettis, un caniche nain nommé Serpentin, des couleurs anis, azur ou carmin... Un album trempé dans l'univers des enfants !

    Edgar Bottillon dirige avec bonheur la fabrique de confettis familiale, comme son père et son grand-père avant lui. Mais Edwige Mitaine, son épouse, est loin de partager sa passion ! Les confettis sont même devenus son pire cauchemar. Elle en trouve partout : sous la cloche à dessert, sur chaque marche de l'escalier, sur sa couverture en pilou... et un jour, jusque dans sa culotte ! Cette fois, c'en est trop, Edwige fait sa valise et s'en va. Edgar se retrouve seul... Comment créer des confettis de toutes les couleurs, quand on a le coeur en morceaux ? Il se met à fabriquer des confettis tout gris...

    Un duo autrice-illustratrice qu'on adore : un texte truculent et des illustrations plus festives qu'un paquet de confettis !

  • Après avoir secoué le roman de fantasy avec une épopée tourbillonnante, l'autrice ose une vive et légère comédie sentimentale, contée dans une veine poétique issue du novel in verse...

    Yliès et Pénélope, ça sonne comme un couple fait pour s'aimer, un duo romantique de lettrés ; c'est musical, gourmand, sucré-calé. Alors pourquoi Pénélope ne l'aime-t-elle pas, Yliès, hein ? Elle joue avec lui, en plus, sérieux : du jour où elle l'a rencontré, elle a su qu'elle lui plaisait. Elle l'a senti, compris. Alors pourquoi, pourquoi, l'a-t-elle laissé s'approcher, s'amouracher, se glisser dans son quotidien et ses amitiés, aller aussi loin, aussi près ? Pourquoi ne veut-elle pas l'aimer ?

  • Une ville rongée par le crime et l'acide...

    Les boss ont eu la brillante idée de refourguer à Alex ce boulet de Pouilloux, et c'est pas un cadeau. Faut dire que la police grouille de machos de la pire espèce, qui n'hésitent pas une seconde à reléguer Alex au rang de gamine faiblarde. Alors elle a beau être inspectrice, autant dire que les gros poissons, c'est pas pour elle. Mais elle sait ce qu'elle vaut et elle ne compte pas en rester là. Justement, le timbré qui s'amuse à terroriser les honnêtes gens, en brûlant ses victimes à l'acide, court toujours...

    Une occasion en or pour la jeune policière de prouver sa valeur ? Ou un guet-apens dont personne ne sortira indemne ?

  • Un nouveau « Tout mignon » avec rabats pour les tout petits, aux couleurs pop et acidulées !

    Qu'est-ce qui est noir et rouge et qui bouge ? Enfin parfois, aussi, jaune et noire, ou même tout orange... et avec un peu, beaucoup ou pas du tout de pois sur les ailes ! On l'aura reconnue, c'est la coccinelle qu'on aime tous, assurément, à la folie ! La voici étudiée à la loupe au jardin, sur les feuilles ou parmi les fleurs, dévorant pucerons et cochenilles ou pondant ses oeufs dorés comme des joyaux, avant de se retirer à l'abri pour l'hiver. Comme pour les titres précédents du duo créatif, la lecture est ludique et interactive grâce au jeu des rabats, qui ménage un temps d'arrêt dans la narration et une surprise à chaque page... Une véritable partie de cache-cache avec la délicieuse petite « bête à bon dieu » !
    Le style visuel gai et original d'Olivia Cosneau, qui fait son succès désormais bien établi.

  • Un univers enfantin foisonnant de vie pour faire ses premiers pas dans l'apprentissage des sons et des syllabes.

    Papa, Papi, Pipi, Pita, Tata... Les mots s'enchaînent au rythme d'une petite comptine, façon Marabout d'ficelle ou Trois p'tits chats, chapeau d'paille, et nous font ainsi subtilement glisser de Papa à Maman : ... Crépu, Puma, Maman ! Mais ce n'est pas fini : Maman donne Manger, qui donne Germer... et on revient gentiment à Papa. Avec en prime, un gros câlin à l'image.

    Chaque nouvelle illustration transporte dans un univers pop et coloré, où l'on s'amuse à chercher l'indice caché, ou au contraire placé en plein sous notre nez, qui relie l'image d'avant à la suivante. Une proposition gaie et animée pour l'apprentissage des sons et des syllabes, à travers un album qui sonne - et autant de scènes de vie tantôt drôles, tantôt tendres !

  • Qui va gagner le prix du dragon le plus extraordinaire ? Les adultes venus du monde entier ou... les enfants et leur maîtresse ? A Draguignan, c'est l'année du dragon. Un appel est lancé aux inventeurs du monde entier, le plus beau dragon présenté deviendra l'emblème de la ville. Les enfants de l'école se piquent aussitôt d'imaginer et de fabriquer un animal extraordinaire. Mais le concours est réservé aux adultes...
    Qu'à cela ne tienne, le jour du défilé, une belle surprise attend tout le monde : petits et grands !

  • Une nouvelle série farfelue et trépidante : les aventures de deux petits Apaches à l'heure des smartphones...
    Mais que font Nuage Fou et Tornade Céleste à cette heure de la journée, à galoper au fin fond de la vallée Loindetou ? Harmonie, leur maîtresse, a fermé l'école, désespérée de voir le village endormi devant les écrans... Heureusement, Grizzli Sage, leur grand-père adoptif, vieux chaman à moto aux pouvoirs surnaturels, a la recette pour les réveiller : grimper au sommet de la Dent Cassée et rapporter une queue de lézard bleue... et puis déclencher un orage !

    Une nouvelle série réjouissante, à dimension politico-écolo, hors des sentiers moralisateurs. Avec une mise en page pleine de pêche, entre album jeunesse et bande dessinée !

  • La Présidente de la République l'a décidé : tout élève doit faire, entre sa troisième et sa seconde, une année de service civique quelque part en France. Valentin Lemonnier n'a pas de chance : ses voeux ne sont pas respectés, et il est envoyé dans le Pas-de-Calais, dans un centre pour personnes âgées atteintes d'Alzheimer, minutieusement reconstitué pour ressembler à un village des années 60.

    Sa première mission semble assez simple : écrire une lettre à une pensionnaire qui a répondu à un concours dans un Salut les Copains de 1967, pour lui annoncer que, malheureusement, Françoise Hardy ne va pas pouvoir venir chanter dans leur ville.

    Sauf que c'est difficile d'annoncer une telle mauvaise nouvelle. Alors il annonce l'inverse. Françoise Hardy viendra ! il s'y engage personnellement. Et pour ce faire, il va falloir trouver un sosie de la star, qui vienne chanter son tube La maison où j'ai grandi à tous les pensionnaires.

  • Bertrand Santini débarque à Confluence pour présenter le nouveau tome du Journal de Gurty, qui va bientôt devenir maman d'une armée de dinosaures !

  • Pépé Narbier est à l'hôpital pour être tombé du toit en voulant donner à manger aux oiseaux. Fleur et Gurty sont alors obligés d'aller en pension dans la maison des Caboufigue où règne leur ennemi préféré, le redoutable chat Tête de fesses. La cohabitation s'annonce orageuse.

  • Un documentaire ultra-vivant sur une extraordinaire utopie qui donne envie.

    C'est le grand jour : Camille et sa famille déménagent dans une « permacité », un quartier économe et écologique ! Mais Camille boude et en plus, voilà que Imhotep, son chat, s'échappe ! En le poursuivant à travers cette drôle de ville où les maisons sont construites les unes sur les autres, et dans laquelle la nature est reine, Camille découvre cette ville du futur, qui lui réserve bien des surprises.

    Une extraordinaire utopie à dévorer comme une aventure, qui réunit des idées déjà mises en oeuvre un peu partout dans le monde. De quoi donner à tous un vrai espoir.

    Avec une mise en images dynamique, mêlant dessin d'archi et illustration jeunesse, à l'énergie inspirante !

  • Plouf et Nouille

    Steve Small

    Après un premier Super Potes très remarqué, le bonheur de vivre ensemble revisité, même quand on est différents.

    Avec son ciré jaune et son parapluie, Plouf le canard n'aime pas l'eau, et encore moins la pluie. Une nuit d'orage, il recueille un drôle de visiteur perdu : Nouille, une toute petite grenouille qui, elle, ADORE l'eau. D'ailleurs Nouille choisit de s'installer sous le trou ouvert dans le toit. Plic plic ! Que Plouf répare au matin, tiens ! au grand dam de Nouille. Plouf décide d'aider Nouille à retrouver sa maison. Et les voilà partis, à vélo, en bateau - sans oublier bien sûr parapluie et ciré. Ce sera le début d'une belle amitié qu'ils n'avaient pas vu arriver... et qui va changer leur vie ! Plic ! Qui a dit : « Qui se ressemble s'assemble » ? Sûrement pas Plouf et Nouille !
    Et pour la petite histoire, une traduction non genrée, à la demande de l'auteur !

empty