• Le château rouge est une grotte souterraine qui vient d'être ouverte au public. Lors d'une visite, un séisme violent emporte les passerelles et les galeries s'effondrent. Seules deux personnes survivent à la catastrophe: Anton Malek, un spécialiste du comportement animalier, et Marie, une vieille dame venue de Bruges. Les rescapés attendent en vain du secours, mais aucun signe de vie ne parvient de la surface.

  • Un orage violent, un nid foudroyé, et voici que commence l'aventure d'une jeune corneille. Adamek se glisse dans la peau - et les plumes - de cet oiseau confronté aux cruelles nécessités de sa survie et fasciné par ses rencontres avec les humains, hostiles souvent, amicaux parfois. Comme Barbelune, l'herboriste qui l'apprivoise et tente de lui inculquer la notion d'un langage. A travers le regard de l'oiseau, ce roman dresse un portrait saisissant de la nature humaine, avec ses vilenies et sa bienveillance, grâce à une écriture forte et poétique.

  • Nous voilà embarqués dans les contrées de Marselane, où, le dix-sept octobre de chaque année les villageois ont l'habitude de voir la fête annuelle des forains débuter, la fête de la Saint-Luc, point culminant d'une année de durs labeurs, laissant des images dans la tête et permettant à tous de passer le long hiver à venir. Cette année-là, un événement va bouleverser les traditionnelles festivités. Sadim, le montreur d'ours, est venu en éclaireur mais par le truchement d'incidents malheureux, la fête n'a pas lieu et les saltimbanques décident de jeter une malédiction sur tout le village. Deux villageois sont alors mandatés afin d'aller à leur rencontre et leur faire recouvrer la raison.

  • Avant, Saint-François-le-Môle était un village de pêcheurs accueillant les amateurs de homards et d'huîtres, mais la pollution a fait fuir le beau monde pour réduire le port à un groupe d'habitants fauchés et ivrognes. Au fi l des pages, les histoires des Max, Tone, Kim, Gil, Piou, Sioum, Cloé s'entrecroisent pour fi nir par aboutir au même but : réaliser leur rêve et rencontrer la liberté. Mais quel pourrait bien être le point commun entre ces personnages que tout oppose ? C'est le Saratov, un immense sous-marin destiné à être dépecé, qui viendra bouleverser le quotidien de chacun.
    Un fantasme commun viendra les animer : transformer la bête en activité touristique. Entraide, amour et amitié emmèneront les personnages vers la liberté, mais à quel prix...

  • À Champleure, un coin reculé de campagne, Quentin, un traducteur, Anaïs et leurs trois enfants viennent d'emménager dans leur nouvelle demeure. La famille pense avoir trouvé un havre de paix. C'était sans compter la curiosité des voisins, un vieux couple qui s'intéresse à la vie et à l'histoire des nouveaux venus. Au fil des jours s'établit un lien ambigu entre ces personnages, sur toile de fond une légende ardennaise.

  • Ce conte à la fois fantastique et humoristique est raconté par Clothaire, un vieux paysan de Barnaville, région où il se passe d'innombrables mystères. C'est l'histoire d'amour entre Tristan et Reine, qui se rencontrent chez les Berluet, suite à l'accident de la machine à voler d'Alphonse. Reine, l'éblouissante magicienne qui sort Alphonse de son coma, est elle-même frappée d'un maléfice, qui l'oblige à acheter sa jeunesse à prix d'or.
    Pour sauver sa beauté, Clothaire et Alphonse sont déterminés à braquer une banque. Mais pour échapper à la police, les personnages doivent prendre la fuite à bord de l'avion construit par Alphonse. Clothaire reste seul au pays et voit disparaître les deux couples.

  • Durant l'hiver, Jean-Baptiste Barnet, luthier miniaturiste, séjourne dans son chalet de Valdaine en compagnie de sa femme et de son fils Gilles, âgé de deux ans. Un matin, au cours d'une randonnée, il disparaît en montagne sans laisser de trace.
    Après de vaines recherches, on conclut à une chute accidentelle dans une crevasse enneigée. Le chalet est vendu et la veuve présumée quitte Valdaine à jamais.
    Quinze ans plus tard, poussé par une curiosité irrésistible, Gilles Barnier retourne sur les lieux de la disparition et interroge les habitants du hameau.
    Certains d'entre eux se souviennent encore du luthier. Peu à peu, à l'aide des informations qu'il récolte, et avec la complicité d'Alexine, sa soeur de rencontre, Gilles recompose le portrait de son père, tout à fait différent de celui que sa mère lui a toujours brossé..

  • Je suis née en cette saison où les arbres changent de couleur avant l'arrivée des neiges.
    Je m'appelle Randah, ce qui signifie fille aux cheveux rouges. Les hommes de ma tribu chassent, cueillent et pêchent. Parfois, des hordes envahissent notre territoire et la sauvagerie s'empare des guerriers. La nature aussi se révèle cruelle et nous force sans cesse à fuir. Depuis peu, un sentiment nouveau habite mon coeur: j'aime Bankah, celui qui fend la rivière à la recherche de poissons lumineux.

  • Ancien apprenti du peintre Pierre Palurme et ami de Georges de La Tour, Thomas Lescaut a décidé d'abandonner la peinture pour devenir maître faïencier. Depuis qu'il a fui la Lorraine afin d'échapper aux massacres de la guerre de Trente Ans, il a fait prospérer sa petite manufacture de faïences installée à Tournai. Lorsque Thomas reçoit une commande importante destinée à un riche seigneur anglais, il croit assurer son avenir, celui de sa femme Manou et de leurs enfants, Pierre et Éloïse... mais c'est sans compter les multiples rebondissements que lui réserve cette saga riche en péripéties. Le maître faïencier pourra-t-il livrer à temps et à bon port le fruit de plusieurs mois de travail, alors que la mer du Nord est le lieu de combats sanglants pour la suprématie des mers entre le royaume d'Angleterre et la Hollande et que les traversées de la Manche sont plus que périlleuses ? Son fils Pierre pourra-t-il prendre la voie abandonnée plus tôt par Thomas et assouvir son rêve de peindre à sa fantaisie de grands tableaux ? Quels tours réserve la froide et cruelle Éloïse aux paisibles habitants de La Mougerie ? Aux côtés de nouvelles figures picaresques brossées avec brio, le lecteur des Rouges portes de Lorraine retrouve plusieurs personnages s'exprimant dans le même langage truculent du premier tome : Selim, le fidèle serviteur turc de Georges de La Tour, Branlemoine le brigand repenti...


  • malcolm marloch est-il un artiste poussé au meurtre dans le délire de l'inspiration, ou bien un assassin chronique qui fait de la peinture pour se donner bonne conscience ? sur son parcours chaotique, les têtes volent, roulent, grimacent.
    derrière la satire féroce d'un certain milieu de l'art contemporain, andré-marcel adamek s'attache avec truculence à la solitude tragique de l'artiste perdu dans ses contradictions.

  • En 1631, alors qu'une épidémie de peste a décimé Nancy et que la guerre de Trente Ans s'étend à la Lorraine, Pierre Palurme, artiste peintre contemporain de Georges de La Tour, revient aveugle d'Italie où il a étudié les maîtres toscans. Il se fait détrousser en chemin par deux bandits.? Dans son atelier de Lunéville, il retrouve son jeune apprenti, Thomas, dans le plus profond dénuement et tente malgré tout de lui faire accéder à la maîtrise. Un roman palpitant, plein de couleurs, qui nous donne envie de lire très vite la suite.

  • Ancien apprenti du peintre Pierre Palurme et ami de Georges de La Tour, Thomas Lescaut a décidé d'abandonner la peinture pour devenir maître faïencier. Depuis qu'il a fui la Lorraine afin d'échapper aux massacres de la guerre de Trente Ans, il a fait prospérer sa petite manufacture de faïences installée à Tournai. Lorsque Thomas reçoit une commande importante destinée à un riche seigneur anglais, il croit assurer son avenir, celui de sa femme Manou et de leurs enfants, Pierre et Éloïse... mais c'est sans compter les multiples rebondissements que lui réserve cette saga riche en péripéties. Le maître faïencier pourra-t-il livrer à temps et à bon port le fruit de plusieurs mois de travail, alors que la mer du Nord est le lieu de combats sanglants pour la suprématie des mers entre le royaume d'Angleterre et la Hollande et que les traversées de la Manche sont plus que périlleuses ? Son fils Pierre pourra-t-il prendre la voie abandonnée plus tôt par Thomas et assouvir son rêve de peindre à sa fantaisie de grands tableaux ? Quels tours réserve la froide et cruelle Éloïse aux paisibles habitants de La Mougerie ?

  • Tout a commencé par une annonce dans la presse : " Dame aveugle désire rencontrer personne cultivée pour lui faire lecture et tenir conversation. " En poussant la porte e cette maison d'aspect sinistre, le candidat ne s'attend pas à y trouver une jeune femme d'une troublante plénitude. Après une lecture chaotique et peur appréciée, il est invité à plonger dans la bibliothèque de la belle inconnue pour y découvrir les six cents traductions et interprétations du Cantique des cantiques. - Une seule me manque, lui dit-elle, et je compte sur vous pour me la dénicher ! Huit nouvelles inédites par l'un des plus grands écrivains belges contemporains.

empty