L'hebe

  • Salope de pluie

    Bastien Fournier

    • L'hebe
    • 2 Août 2006

    La réalité est toujours multiple. Il y a ce qu'on veut. Et il y a ce qu'on peut. Simon a des aspirations. Qui ne sont peut-être pas les siennes mais qu'il s'efforce d'assouvir. Simon a une femme. Qui n'est plus forcément la sienne mais qu'il s'efforce de garder. Simon a un rêve. Qui est le sien et qu'il s'efforce de poursuivre malgré ses aspirations et malgré sa femme. La réalité est toujours multiple. L'écrivain raconte-t-il ce qu'il a vécu ou vit-il pour raconter?

  • Roman de la rupture. La trame de Simon et Aélia se tisse au fil des lieux visités par Simon : Berlin, Paris, le Valais (Sion), Bruxelles, Rome aussi. Simon qui erre, qui écrit, qui boit, qui est angoissé, qui tente l'aventure d'une bouquinerie, qui se demande pourquoi écrire mais ne peut faire rien d'autre. Et Aélia, belle, aimée, toujours avec sa harpe et sa casserole, Aélia qui, n'en pouvant plus de leurs angoisses, quitte Simon. Poème d'amour moderne, Le cri de Riehmers Hofgarten met en oeuvre un style personnel touchant pourtant à l'universel.
    . Seigneurs, vous plaît-il d'entendre un beau conte d'amour ? C'est de Simon et d'Aélia. Ecoutez comme à grand'joie, à grand deuil ils s'aimèrent.

  • Un bébé mort (assassinéoe). Une femme qui délire (suicideoe). Un homme amoureux (désespoiroe). Un flic dans l'impasse (solitudeoe). L'ombre d'un écrivain (la vie est un romanoe). Simon mène l'enquête. Un polar (ou une histoire d'amouroe).

empty