• Les erreurs judiciaires sont souvent considérées comme un mythe (après tout, tous les coupables ne se disent-ils pas innocents?) ou alors balayées du revers de la main comme des accidents, dramatiques mais inévitables dans la mesure où l'erreur est humaine. En réalité, on sait désormais beaucoup de choses sur les erreurs judiciaires; ce petit ouvrage vous les fera découvrir, en déconstruisant bon nombre d'idées reçues sur le fonctionnement de la justice pénale et en illustrant au moyen de nombreux exemples connus et moins connus. Le lecteur y découvrira que les erreurs judiciaires ne sont pas des tragédies dues au hasard mais que des éléments bien précis favorisent leur survenance, et qu'il est possible de les éviter.

  • Depuis une vingtaine d'année, les autorités de poursuite pénale utilisent un outil entouré d'une aura presque magique : l'ADN.
    Grâce à lui, des coupables sont identifiés avec certitude et condamnés, parfois plusieurs décennies après leurs méfaits, des victimes obtiennent enfin réparation, et des erreurs judiciaires sont découvertes et amendées. Célébré par tous comme la nouvelle reine des preuves, l'ADN est devenu une superstar des cours de justice, ainsi que du petit et du grand écran, avec des séries comme les Experts, NCIS, etc.
    Mais qu'en est-il réellement ? Est-ce effectivement l'arme fatale que l'on a dépeinte dans les médias et la littérature scientifique? Se pourrait-il qu'il ne dise pas tout ce qu'on lui fait dire ? Pire : et si l'ADN menait parfois à des erreurs judiciaires ?

  • En 2011, la Suisse franchit un pas historique : elle met en vigueur dans sa justice pénale une procédure fédérale unifiée. C'est l'occasion de présenter le fonctionnement de ses tribunaux. Le système est décrit dans cet ouvrage avec un grand souci de lisibilité, du délit à la sanction, en passant par l'enquête de police, l'instruction et le jugement. La seconde partie du livre, fondée sur des enquêtes approfondies, s'inscrit dans une recherche internationale passionnante : elle nous fait entrer dans la tête des juges. A leurs yeux, quel est le but de la sanction ?

  • Délinquantes, victimes et professionnelles de la justice : cet ouvrage examine ce qui réunit et distingue les expériences des femmes face à la criminalité, et ce qui les différencie de celles des hommes. Il retrace d'abord l'apparition des perspectives féministes en criminologie, sous l'angle des rapports entre sexe, genre et science. Déconstruisant les stéréotypes de la délinquance féminine, il en décrit les diverses formes, des plus communes (vol, délinquance routière) aux plus « extraordinaires » (homicide, crime organisé). Sont ensuite discutées les violences conjugales et sexuelles envers les femmes, leurs impacts sur la santé et les politiques publiques qui s'y rapportent. L'ouvrage examine enfin le rôle que jouent les femmes dans le contrôle social de la délinquance. Premier ouvrage en français à proposer un tel panorama, il décrit les multiples façons d'intégrer une perspective de genre à la recherche et à la pratique criminologiques.

empty