Le Lys Bleu

  • Mots d'ici maux d'ailleurs

    Laury Versin

    Ce recueil est une compilation de pensées semi-poétiques. Vous y trouverez Des tranches de vie diversifiées Des bouts d'émotions mis en mots Des fragments d'intimité dévoilés Un soupçon de rêverie Une belle dose de sincérité.

  • Ici, c'est tour à tour en Roussillon, en Franche-Comté, en Touraine, en Aubrac, au Dauphiné... là où le lecteur s'apprête à découvrir ces histoires.
    Ailleurs, c'est là où l'auteur l'invite à découvrir la montagne, la mer, la campagne, la ville, une gare... et d'autres personnages.
    Une thématique inspire ces nouvelles, celle de la recherche d'êtres chers perdus. « Des histoires de rapports humains peints avec une grande finesse, des personnages cohérents que l'on découvre page après page, un style direct et simple se prêtant bien aux intrigues racontées ».

  • Sauter la mer

    Sylvie Yeung

    Les seize nouvelles du recueil Sauter la Mer résonnent en chroniques de notre temps. Les sentiments les plus profonds et secrets se mêlent dans un monde toujours le même et toujours autre. Les nouvelles se suivent tel un patchwork de couleurs humaines sur un ton fantaisiste, drôle, parfois poétique pour participer au grand récit collectif. Des personnages atypiques et attachants vivent leur vie  un Noël tropical, une saison bleue, l'abstraction mathématique, Paris. D'une balade au Panthéon, sur la Croisette, ou à New York, on se croise et on vit ensemble  le temps d'une nouvelle. Pour finir tous sous un carré en dentelle¿

  • Une strophe, six vers, six histoires. Les destins d'hommes et de femmes se croisent et tout se bouleverse. Ils cherchent un peu de rêve dans une existence monotone. Un hôtel londonien, une plage à Biarritz ou au cap d'Agde, les rues de Paris ou de Grenade, ce livre est une balade à travers l'Europe dans les bras de la poésie.

  • Lignes de fuites...

    François Ruiz

    Vingt histoires courtes, traversées par des questionnements sur l'identité, l'absurde, la violence, la culpabilité, ou la mort.
    Ici, le quotidien côtoie souvent le fantastique. Des hommes s'égarent ou s'évadent, d'autres sombrent, s'isolent ou s'enferment.
    Parfois, un animal ou un objet vient s'en mêler, mais chacun d'eux fait ce qu'il peut afin d'échapper à son destin.

  • Des instants de vie de quatre personnages en quatre nouvelles. Quatre personnages aux destins et aux parcours différents.
    Parce qu'ils ne sont pas des héros, on les croise tous les jours sans les voir. Que ce soit à New York, à Grenoble ou dans un village de la France profonde.

  • Lucie, Priscille, Lydie, Marc, Alexandra, Ethan, Keren, Ulysse, Madeleine, Jonas, Ariane, Ève, Léandre  personnages et vies se succèdent dans ce recueil de nouvelles. Qu'ils explorent le devoir de mémoire, la quête identitaire, le dégoût de soi, la révolte, le racisme ou le sexisme, tous se tiennent face au monde et nous en livrent une parcelle, une perception. Ils parlent, tandis que la plupart se taisent. La question se pose alors peu à peu au lecteur : quelle est son attitude et quelle est son appartenance à la société humaine ?

  • Ce recueil retrace les investigations réalisées par une équipe d'enquêteurs indépendants, menées par Malko Felsen, un ami du narrateur. Il est souvent accompagné de son associé et ami Giuseppe Rosania.
    Les nouvelles, qui se déroulent sur plusieurs décennies, sont aussi une invitation au voyage car les héros mènent leurs enquêtes dans de nombreuses contrées: Sénégal, Russie, États-Unis, Chine, Japon, Algérie, Italie, Nouvelle-Zélande... Le lecteur accompagne ainsi les personnages au fil des enquêtes et des voyages.

  • Au travers de dix nouvelles, l'auteur déroule le fil de la quête amoureuse, du désir et du fantasme dans un univers décalé et onirique, toujours à la frange du merveilleux et du fantastique ou dans l'univers froid et aseptisé d'un futur déshumanisé.

  • Face à l'hécatombe qui sévit à Bamenda, dans le Nord-Ouest de son pays natal, Erbel Le phénix expose les douleurs et les cris encore sourds qui étouffent le coeur de ces victimes en proie à la fureur de leurs propres frères, revendiquant par des violences affreuses et meurtrières leur droit d'exister et de prospérer.
    Bamenda, jadis paradis, aujourd'hui enfer, donne à l'auteur, par cette lyre compatissante, l'occasion d'appeler à l'unité et à la paix d'antan qui firent la fierté et la prospérité de son pays le Cameroun.

  • Abattoir

    Jean-Gabriel Jammes

    Quelques personnages bien différents les uns des autes direz-vous peut-être en ouvrant ce recueil et pourtant ils sont peut-être tous si semblables qu'on pourrait les confondre. Non pas du fait de leurs caractéristiques physiques ni de leur façon de vivre, non ! Mais quand l'homme vit pour mourir, lorsqu'il avance en regardant au loin et qu'il ne voit plus ce qu'il désirait, il est pauvre et miséreux.

  • Carnet de voyage sur ton corps est un voyage romantique et poétique, une collection de nouvelles tendrement sensuelles par la caresse de leurs rimes et vers et la douceur de leurs mots et l'amour du corps de la femme. Le parcourir, le toucher, le caresser amoureusement. Le corps d'une femme caressé par des mots, des rimes, de la douceur et de la sensualité poétique, de la pensée d'un homme pour sa femme. L'Unique, la seule, la mienne. Carnet de voyage sur ton corps est pour son auteur, un travail d'écriture de plus de cinq ans. C'est aussi, l'alliance du roman, de la nouvelle ainsi que de la poésie réunis par le choix et la couleur de ses mots. Livre atypique dans sa construction, son style d'écriture... Une invitation au voyage par le choix et la couleur de ses mots caressant le corps de la femme. Car, un poème c'est un câlin à même la peau. C'est aussi, une collection de photos et d'illustrations mettant en valeur toutes les femmes.

  • Seize histoires de personnages ordinaires qui affrontent des situations délicates ou dramatiques : la guerre, l'accident, la maladie ou, simplement, les évènements et les émotions de la vie, la rupture, la haine, la trahison, la lassitude, la différence, la fuite du temps, la vieillesse, et s'en montrent dignes. Seize nouvelles écrites dans un style percutant sur un ton aigre-doux parsemé d'humour et de réflexion sur l'existence. Il était dangereux de s'y pencher. « É pericoloso sporgersi ». Une fois en gare, les trains jouaient à cache-cache. « Un train peut en cacher un autre ». Des dictons ferroviaires pleins de bon sens, qui ont disparu sans crier gare. Maintenant, ce serait purement et simplement interdit de se pencher. « É vietato sporgersi ». Ça ne sonne pas pareil. C'est le « pericoloso » qui faisait toute l'affaire. Est-ce que tout ce qui est dangereux doit être interdit ? Mais ce n'est plus possible, les fenêtres sont condamnées. Est-ce que tout ce qui est dangereux doit être condamné ? Où est-ce qu'on n'est condamné que si on brave l'interdit ? Ce qui est sûr c'est qu'il est dangereux de braver l'interdit mais pas interdit de braver le dangereux...

  • Au-delà des lignes

    Gisele Kaczmarek

    Chaque récit est un voyage vers des contrées réelles ou imaginaires à la rencontre de situations banales ou étranges quelquefois à la frontière du réel, aux confins des univers parallèles.
    Chaque histoire nuance la part d'ombre de l'être humain et sa détermination à transgresser les lignes, de la nécessité à l'inacceptable.

  • L'art de la chute

    Pierre Boxberger

    Ont été réunis, dans ce recueil de vingt et une nouvelles, des personnages aussi dissemblables qu'un CRS révolté, une adolescente maladroite, un écrivain paresseux, un vieux garçon rustique, une jeune maman analphabète, la plus belle femme de Moscou, une crémière subversive, un banquier détestant le foot, un hollandais à la gâchette facile, une éditrice surbookée, un médecin dragueur, une quinquagénaire suicidaire, un passager de TGV inquiétant, une caissière angoissée, et bien d'autres encore.
    À travers cet inventaire humain à la Prévert et les mésaventures cocasses, cruelles ou dérangeantes de ces héros d'un jour, l'auteur dresse, non sans un humour parfois grinçant, un tableau en forme de satire sociale de notre monde contemporain.

  • Comme lorsqu'on est convié dans un festin à l'ancienne, voici un assortiment de treize nouvelles, certaines courtes et légères et d'autres à la consistance plus élaborée.
    Des récits relevés d'une pincée de souvenirs d'enfance avec juste ce qu'il faut de rire et d'angoisse, des textes parsemés d'un soupçon de réminiscences de voyages, le tout saupoudré du piment de l'absurde, de la nostalgie et du mystère.

  • Ensemble de nouvelles « inspirées d'aventures » plus ou moins vécues et racontées par les uns ou les autres, d'autres vécues par moi...

  • S'il fallait résumer cet ouvrage en un mot ce serait : quête. La quête de la vie, la quête de la mort, ou la quête d'une seconde chance de la part de l'une ou l'autre, la quête d'amour ou d'amitié, la quête d'identité, la quête du bonheur perdu ou du bonheur tant espéré, la quête du pardon ou de la réconciliation, la quête de liberté, liberté d'être, d'aimer, de vivre, la quête de paix intérieure. Voilà ce à quoi aspire tour à tour chacun des personnages des divers univers de cet ouvrage. Il est au carrefour des réalités tels amour, mort, courage, espérance, tragédie, amitié, souffrance, cruauté, vengeance, tolérance, pardon qui s'y côtoient, se frottent, se mêlent avec une juste et sensationnelle finesse, pour dépeindre les belles et tristes couleurs de la vie. Bref, ce recueil de nouvelles est comme la vulgaire et éternelle peinture du visage polyvalent de la vie c'est comme la fameuse Joconde exposée dans un Louvre appelé « la vie », et dont nul regard passant n'échappe à la moindre farce ou facette de ses irrésistibles charmes.

  • Au travers de douze histoires, ce recueil de nouvelles relate douze expériences de vie et les sentiments contrastés qui les accompagnent. Des sujets variés sont abordés, parfois sombres, dans d'autres cas plus légers, conformément à la diversité des situations auxquelles chacun d'entre nous peut être confronté. Tout n'est ni tout noir ni tout rose, mais composé de nuances. Au fil des pages, vous verrez la duperie côtoyer la confiance, l'éducation se heurter à la mode, l'homme fusionner avec l'animal. Vous comprendrez aussi que la détermination et le courage mènent à l'amour, que le viol fraye avec le harcèlement et que le tout peut finir en quiproquo. Dans certains récits, les répétitions volontaires de mots clés ou de sonorités sont autant d'interjections lancées vers le lecteur. Débuté par une note morose, le recueil se termine dans la bonne humeur, car dans toute vie, face aux aléas, des jours meilleurs existent.

  • Un mois, une nouvelle !

    Laura Paulus

    Pour chaque mois de l'année, une nouvelle inédite en lien avec un thème fort. Qu'elle soit à chute ou poétique, la nouvelle vous surprendra !
    Il y en a pour tous les goûts. Certaines pour vous faire rêver, d'autres pour vous faire réfléchir : toutes pour vous faire passer du bon temps.
    Dans quel mois de l'année êtes-vous ? C'est le moment de lire une nouvelle !

  • Le but de cet ouvrage est d'inciter le lecteur à s'approprier le livre en participant également à son écriture. Les pages de gauche sont rédigées par l'auteur, elles sont composées de citations, aphorismes ou pensées sur un thème précis. Les pages de droite sont réservées au lecteur. Après avoir pris connaissance de l'idée, dès qu'il le souhaite il rédige à son tour sur le livre. Ce livre fonctionne comme un journal, il accompagne le lecteur au rythme qui lui convient. La rédaction doit se faire quand la réflexion en amont de l'écriture est aboutie.

  • Instantanés peut se définir comme un carnet de bord intime partagé par une femme et un homme, au fil des saisons, dans un jeu de miroirs où chacun répond à l'autre sur le mode éphémère d'une image arrêtée.

  • C'est l'histoire, C'est mon histoire, ma vie, ma souffrance, mes craintes, mes douleurs, ma dépression pour toi seul l'être de que j'ai chéri et aimé...

  • Dans son mausolée de fer, il attendait, dans son sarcophage merveilleux et cauchemardesque, cet ultime refuge de bois précieux qu'avait sculpté à son image, empli d'une crainte respectueuse et indicible, un de ses fidèles, artiste aussi prodigieux qu'anonyme. Enfermé dans ce cercueil, Il s'était défait de sa substance, nul n'aurait su, nul n'aurait eu la prétention de décrire ce qu'il était. Ce qui avait fait de lui un être humain n'était plus qu'un amas d'ossements et de chairs tannées qui avaient acquis la sèche raideur d'un cuir défraîchi. Depuis des lustres qu'il s'était éteint, la mécanique de son corps avait cessé de fonctionner. Il avait fini usé et souffreteux, épilogue sans gloire d'une existence de près d'un siècle vouée à l'intimité de tout ce qui terrifie les gens normaux, les gens sans pouvoirs. Il avait été un sorcier puissant, un mage révéré, ses prophéties étaient reconnues à des lieues à la ronde, ses envoûtements, ses sorts ne laissaient aucune chance à ceux qui en étaient la cible.

empty