Librinova

  • Entre terre et mer

    Samuelle Lozat

    C'est dans les paysages méditerranéens, entre terre et mer, que se dessine la vie de trois personnages. Lui, pêcheur et professeur, passionné, vit dans l'ombre de sa maladie. Elle, amoureuse, émerveillée par la beauté et la fragilité du monde, tâtonne, découvre, écoute, ressent. Elle traverse les jours entre intérieur et extérieur, présence et absence, celle de l'Enfant, curieux, fascinant, qu'elle attend chaque vendredi. Liens et lieux s'unissent, se confondent, au rythme des vagues, sous une plume précise, sensible, vivante.Comme une odyssée tantôt paisible tantôt menaçante, cette nouvelle à la forme originale est avant tout un hymne à la Vie...

  • Mila a grandi anonymement dans la banlieue parisienne sans jamais trouver l'affection qu'elle recherche. Clarisse s'ennuie dans son village des Alpes et couche avec des touristes pour pimenter son quotidien. Olympe vient d'arriver à Bombay, bien décidée à faire carrière après avoir trop longtemps stagné. Ces trois femmes poursuivent chacune un rêve, plus ou moins secrètement. Mais les rêves sont fragiles, malicieux, agiles : ils se rapprochent et s'éloignent, apparaissent et disparaissent. Les trois héroïnes vont toucher le leur du bout des doigts, mais elles seront rattrapées par une dure réalité. Une histoire d'amour inattendue, une aventure indélébile, un coup de pouce professionnel... qu'en restera-t-il à la fin ? Dans ce triptyque de nouvelles, Dimitri Demont dresse le portrait de trois femmes aux aspirations différentes. Entre l'imaginaire et la réalité, le conte et la nouvelle, l'auteur pose un regard tendre mais implacable sur trois destins qui basculent.

  • Pour celles et ceux qui...
    ... étaient amoureux de leur prof de lycée et ne l'ont pas épousé(e), ... aiment les chats, les cougars, les comtesses, les 403, l'humour (juif ou pas), les lettres, Isabelle et les coffres-forts, ... mais se méfient de Léonid, des 402, des poules, des parapsychologues, du shit, des revolvers, des poupées russes et de l'humour (juif ou pas), voici un petit univers où...
    ... tout ne se passe pas exactement comme on voudrait, ... on se demande parfois s'il y a une vie après la mort, ... sans jamais oublier qu'il y a une mort après la vie.

  • Ce livre n'est pas fait pour rester dans une bibliothèque. Il est fait pour les tables de salon et les tables de nuit, les sacs à main et les sacs de voyage, les grands espaces et les petits coins. Il est fait pour traîner dans les endroits où vous le trouverez lorsque vous aurez deux minutes à tuer. L'Histoire-Minute, c'est plus de quarante histoires courtes à lire et à relire.

  • Recueil de nouvelles mélancoliques teintées de fantastique et de poésie. Ces nouvelles abordent les thèmes de l'existence, du sens de la vie et de la mort...

  • Monsieur zening

    Lionel Le Quéré

    Quelques pas dans la vie d'un homme de peu d'importance, peut-être, penseront certains. Mais existe-t-il vraiment des personnes importantes et d'autres dont il ne faudrait pas se soucier ? De drôles ou de tragiques mésaventures lui arriveront au cours de son cheminement. Cet homme, plus épris de pensées que d'actions, atteindra-t-il un jour un but ? Suivons donc un peu ses pérégrinations...

  • Au coeur de la meseta du Nouveau Mexique au sud des Etats Unis, Mink un photographe français partage sa vie avec Marisa une muse noire de New York. Les premiers pas soulèvent la poussière ocre de Taos, village renommé pour ses racines indiennes. Hispanos, indiens Pueblo et artistes-hippies des grandes cités tentent dans ce bout du monde d'échapper au cancer des villes. Incertaine cohabitation des trois cultures. Le racisme sournois de ce grand sud va faire basculer Marisa et le personnage principal dans une épopée effrénée. Voyage dans un monde de marginaux et de rêveurs inconscients jusqu'à Hollywood en Californie. Dans l'esprit d'un road movie, cette course folle souffle un vent de liberté dans l'Amérique puritaine.

  • Au travers de ses dix nouvelles, Léa Hutton nous parle des relations humaines, de leur complexité, qu'elles soient amoureuses, amicales ou professionnelles. Mettant en scène des personnages aussi différents qu'attachants, l'auteur illustre la capacité des hommes à surmonter les épreuves et les défis imposés par la vie. Du mari violent à la perte d'un être cher, en passant par l'accueil d'un réfugié, la retraite anticipée ou encore l'adoption, comment reprendre les rênes de sa vie ? Mais surtout, comment être heureux ? Des textes sensibles et émouvants sur le parcours d'hommes et de femmes à un tournant de leur vie : et si c'était maintenant ou jamais ?

  • Envie de rencontres ? Alors aucune hésitation : la Lorraine accueille Enzo le petit marseillais (oh ! il pleut !), Paul erre sur le plateau des Mille Etangs, Angeline redécouvre sa campagne. La nature a la part belle et nous invite à de jolies flâneries. D'autres personnages attendrissants nous attendent de-ci de-là. L'écrivain nous emmène aux quatre coins de France, au gré du temps qui passe jusqu'au pays de l'enfance et de ses tendres souvenances. Avec humour, elle nous fait part aussi de quelques mésaventures. Que du bonheur !

  • « Avoir des mots pour leur dire... mais personne pour m'écouter. Un jour, c'est sûr j'écrirai un livre... J'ai toute une vie devant moi. » Des mots pour le dire est un recueil de 34 nouvelles mêlant poésie et mélancolie où l'auteure partage les histoires d'hommes et de femmes soumis aux aléas de la vie et aux petits bonheurs qui parfois en découlent. Récits de jeunesse, de vieillesse ; secrets de famille ; amour ou désamour, sont autant de thèmes que Sabine Townson évoque avec justesse et sensibilité. Des textes poignants sur l'humain face au cheminement de son existence. Les choses de la vie tout simplement...

  • Pour chaque mois de l'année, une nouvelle inédite en lien avec un thème fort. Qu'elle soit à chute ou poétique, la nouvelle vous surprendra ! Il y en a pour tous les goûts. Certaines pour vous faire rêver, d'autres pour vous faire réfléchir : toutes pour vous faire passer du bon temps. Dans quel mois de l'année êtes-vous ? C'est le moment de lire une nouvelle !

  • Ce recueil de nouvelles appartient à ce que l'on pourrait qualifier - faute de mieux - de science-fiction. Ces petits textes d'anticipation, du genre fantastico-dystopique, nous projettent en 2069, dans un avenir pas très éloigné de notre présent, pas très optimiste, mais pas très pessimiste non plus. En l'espace de cinquante ans, les humains n'ont progressé que sur le front de la destruction massive de leur planète, ce qui n'est guère surprenant. Mais rien n'est vraiment perdu, sur Terre et ailleurs....

  • "Est-ce que j'ai quelque chose de vraiment spécifique à écrire sur le portail ? Non. Après tout ce que j'avais aperçu, il me semblait maintenant presque banal. Pas de faisceaux multicolores, de lumières chatoyantes, de dispositifs magiques abracadabrantesques. Aussi simplement que l'avait décrit PJ, c'était un miroir. De belle taille, au cadre doré gravé de runes et, à la place de la glace, une onde argentée, fluctuante, aussi vive que l'eau d'un lac. Plissant les yeux, je n'ai pu apercevoir de l'autre côté que des ombres mouvantes. La colossale silhouette de GJ surveillait impassiblement le passage, agissant comme un fantastique douanier entre notre monde et celui de l'Outre-Miroir. " Au gré de ces six courtes nouvelles, entre ébriété coupable et survie post-apocalyptique, amours perdus et cauchemars mécaniques, on laisse son esprit voguer de fantasmes en réalité, de joies en regrets. Traverser le Miroir c'est rejoindre le plus fascinant des mondes : celui de votre imaginaire.

  • Contes de comptoir

    Boris Cerdan

    « Le bonheur comme exprimé de sens commun, n'existe pas. Seule l'euphorie passagère de l'instant présent détient le pouvoir de voiler la grisaille de demain. Il faut alors se faire à l'idée que dans ce cas, vivre heureux, c'est probablement mourir jeune. » Portrait cynique d'une génération perdue au sein d'un univers égoïste, Contes de comptoir est un recueil sombre et insolent suivant les mésaventures de Dorian Cresb, pré-trentenaire à la dérive, hanté par l'insomnie. Barman la nuit et philosophe de bas quartier le jours, Dorian navigue entre ivresse, violence et sexe sans lendemain, dans une quête existentielle solitaire et autodestructrice sans destination possible. Une nuit sombre de l'âme, saoule d'impertinence, au plein coeur des réalités de l'Humanité agonisante des laissés-pour-compte.

  • À quel âge de la vie est-on prêt à se réaliser ? Quelle aventure personnelle révèle qui nous sommes vraiment ? Ce sont souvent les rencontres et le hasard qui donnent sens à nos vies. Cette frêle intellectuelle a esquivé le projectile lancé par un élève en pleine inspection. Le présentateur télé entraîné par son coach sportif en aurait-il fait autant ? Quel choix feront Barbara, Eugénie, Gégé, Kévin, Albert, Christelle ou le commissaire Faugère, en rencontrant leur destin ? Chaque nouvelle livre le moment d'une vie d'un inconnu. À vous d'en tirer votre philosophie de vie.

  • Espérance, vengeance, défaillance, errance, persévérance, manigance, vaillance... 28 nouvelles. 28 espaces de vie. 28 moments clés et émotions déclinés au rythme d'un tempo soutenu : drôles, émouvantes, sarcastiques, poétiques, enlevées, impertinentes, bouleversantes, attendrissantes... Un petit voyage au coeur de "l'autre".

  • Les nouvelles provinciales

    Luna Vicentino

    Six portraits de femmes, des sixties à nos jours, authentiques et fantasques. Six histoires courtes à l'ironie mordante. Des situations chaotiques où la désillusion se mêle à l'illusion. Six comédies à l'eau de ronces, drolatiques et cruelles. Un échantillonnage des petites et grandes misères qui sont le lot des femmes soumises au diktat de l'âge, de la mode et des codes sociaux. Une tonalité douce-amère, sans dénonciation, sans procès, où la sensualité s'allie à la souffrance. Avec une attention portée à la condition particulière de la provinciale, souvent enfermée dans des conventions auxquelles il lui est difficile d'échapper. « Oh ! plaignez la femme de province ! » s'exclamait Balzac en 1841. Un siècle et demi plus tard, Solange, Elise, Gaby, Louise ne le démentiront pas.

  • La souffrance du jeune adulte, l'amour des arts, l'amour du monde sont peints sur des rochers, des collines et des plaines, quelques fois noirs, quelques fois colorés, accidentés et caressants.
    L'amour des mots est partout, celui de la musique aussi. La sensibilité est poussée à l'extrême.
    Écrits entre Vannes, l'Ardèche et Paris, Les Incertains ont la vie Fauve et Le guerrier sans arme sont des textes d'impressions adressés à celles et ceux qu'ils pourront aimer, accompagner et aider.
    Ces deux textes sont les deux premiers volets d'une série de 12 textes, l'objectif d'une vie : "Les branches de Mimosa sont bien assez précises." Ils sont présentés autour des textes de l'album « Incertains Fauves », produit par l'auteure, qui rassemble un groupe de mouettes dénommé TCHUNCK.

  • Un livre à feuilleter au gré de son envie : passer un moment détente avec une nouvelle humoristique ou se faire une petite frayeur avec celle à suspense, faire rimer son coeur avec un poème, méditer sur un dessin au mot mystère ou donner ses propres interprétations d'un dessin intuitif. Au travers de ses 16 nouvelles, 16 dessins mystères, 27 poèmes et 16 dessins intuitifs, ce livre peut initier et inspirer.

  • La Vie, cette épatante péripétie où tout, mais absolument TOUT, survient. De la conscience qui bondit par fulgurantes ellipses ; jusqu'à celle qui se complaît langoureusement en quelques improbables méandres. C'est ainsi que la réalité, même quand en apparence quotidienne, parfois dérape doucement vers le fantastique ; et ce, sans presque qu'on s'en rende compte. L'univers sachant créer plus large, plus haut et plus profond que nos imaginations les plus débridées. A titre d'exemple, une petite page de ce recueil raconte l'histoire d'un amant qui, à coup assisau salon de son amie, se retrouve nain en son jardin ; et kidnappé lors d'une nuit sans lune... D'où l'importance du regard qui sait dénicher le miracle sous le banal ;ainsi que le terrible revêtu de très beaux oripeaux. Et de laisser éclater quelques bribes de cet insatiable et insaisissable mystère : la Vie.

empty