À propos

Le conservatisme n'a pas la vie facile. Il est confondu avec tout ce qu'il n'est pas : immobilisme, réaction, traditionalisme, voire contre-révolution. Sans compter l'influence trompeuse qu'a pu exercer le néo-conservatisme américain. Alors, en quoi consiste le conservatisme et garde-t-il une actualité ?
Pour y répondre, l'auteur esquisse une histoire intellectuelle de la pensée conservatrice, de Cicéron à nos jours. Il souligne les lignes de force (autorité, liberté, bien commun, confiance) qui structurent la pensée conservatrice et lui donnent son authenticité et sa permanence. Politiquement, et cela ressort des travaux des penseurs conservateurs modernes (Strauss, Oakeshott, Kolnai, MacIntyre) le conservatisme est la doctrine politique de l'autorité et l'idéologie du courant anti-idéologique.
Il est, d'une certaine façon, le complément naturel du libéralisme.
Mais le conservatisme ne se résume pas à une doctrine. Il suffit de lire Jane Austen, Chateaubriand, Balzac ou Evelyn Waugh pour comprendre que le conservatisme est aussi un style de pensée, une façon d'appréhender la vie dans toutes ces dimensions : littérature, religion et vie morale, histoire, économie, vie en société.
Doctrine et style, le conservatisme a-t-il un avenir ? Peut-il encore exercer une influence décisive sur la vie politique ? L'auteur estime que oui. S'appuyant sur les travaux de neuf grands penseurs conservateurs du xxe et du xxie siècles, il esquisse cet avenir. Il dépendra crucialement de la capacité à faire vivre une nouvelle alliance du libéralisme et du conservatisme. Et ce conservatisme libéral pourrait constituer une idée neuve en Europe et en France.


Sommaire

Remerciements.
Introduction.


Chapitre I - Doctrine.
Autorité et pouvoir.
Liberté et égalité.
Individu et bien commun.
Histoire et tradition.
Préjugé et Raison.
Religion et morale.
Propriété et vie en société.

Chapitre II - Style.
Intention de base du conservatisme.
Cicéron et le conservatisme.
Concordia et concordia ordinum.
Mos majorum et morale conservatrice.
Variations contemporaines.

Chapitre III - Actualisation.
Michael Oakeshott : être conservateur.
Alasdair MacIntyre : conservateur et communautarien.
Aurel Kolnai : l'utopie, éternelle hérésie.
Erich Voegelin : contre la gnose.
Wilhelm Röpke : conservatisme et ordolibéralisme.
Alexandre Soljenitsyne : un conservateur incompris.
Julien Freund : contre l'irénisme.
Robert Nisbet : la communauté contre le pouvoir.
Bertrand de Jouvenel : autorité et liberté.

Chapitre IV - Économie.
Capitalisme et conservatisme.
L'éthique et l'économie politique du conservatisme.
Le conservatisme et les institutions du capitalisme.
La confiance.
La moralité publique.
Macroéconomie conservatrice.

Chapitre V - Avenir.
Hérésies et déviances du conservatisme.
Une « dictature conservatrice » : l'Estado Novo.
Le conservatisme américain.
L'islamo-conservatisme.
L'avenir du conservatisme.

Conlusion.
Orientation bibliographique.

Rayons : Entreprise, économie & droit > Sciences économiques > Sciences économiques généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur les sciences économiques


  • Auteur(s)

    Jean-philippe Vincent

  • Éditeur

    Belles Lettres

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Date de parution

    19/08/2016

  • Collection

    Penseurs De La Liberte

  • EAN

    9782251399072

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    272 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    344 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty