À propos

Au-delà d'une seule recherche historique et sans se limiter à l'analyse d'une forme photographique, cette étude aborde le flou à l'aune des enjeux phénoménologiques qu'il soulève. À partir d'une enquête minutieuse dans les textes historiques français - du XVIIe au XXe siècle - sur la manière dont le «flou» est mobilisé et discuté, l'étude aborde d'abord ses particularités dans la peinture, avec un détour par le cinéma. Elle tente ainsi de mieux saisir la complexité de la fortune critique de la notion au XIXe siècle et l'histoire de sa légitimation dans le champ photographique qui éclot véritablement dans la seconde moitié du XXe siècle. Tiraillé entre l'erreur technique primaire qu'il désigne et les ambitions artistiques qu'il promet, le flou engage souvent des enjeux contradictoires : il contribue à la fois à renforcer la mimêsis et à la détruire ; il affirme des valeurs bourgeoises tout en étant aussi un agent révolutionnaire ; il est associé à la pratique amateure comme à l'expertise technique la plus aboutie. Artistiques, moraux, sociaux, politiques, philosophiques et psychanalytiques, les débats soulevés par la forme témoignent du puissant levier que représente le flou pour articuler une réflexion critique sur l'histoire de la photographie dans la perspective d'une philosophie du regard.

Le doctorat dont cet ouvrage est issu a reçu le prix de la faculté des lettres de l'université de Lausanne.


Sommaire

- De la peinture à la photographie (1676-1880).
- Pictorialisme (1890-1910).
- Avant-gardes (1920-1930).
- Flou de bougé.
- Du reportage au flou subjectif (1950-1985).

Rayons : Arts et spectacles > Arts de l'image > Photographie > Essais / Réflexions / Ecrits sur la photographie

Rayons : Arts et spectacles > Arts de l'image > Photographie > Histoire de la photographie


  • Auteur(s)

    Pauline Martin

  • Éditeur

    Pu De Rennes

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    02/03/2023

  • Collection

    Aesthetica

  • EAN

    9782753592087

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    536 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    17 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    872 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Pauline Martin

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Docteure en histoire de l'art et conservatrice responsable des expositions à Photo Elysée (Lausanne), Pauline Martin a notamment publié L'Évidence, le vide, la vie. La photographie face à ses lacunes (2017) et L'œil photographique de Daniel Arasse. Théories et pratiques d'un regard (2012). Elle est aussi commissaire d'exposition, dont reGeneration4. Les enjeux de la photographie et de son musée pour demain (2020) et Anonymats d'aujourd'hui. Petite grammaire photographique de la vie urbaine (2016).

empty