© 2020 par Librairie Au fil des Mots

De bonnes raisons de mourir, Morgan Audic







Un cadavre atrocement mutilé suspendu à la façade d'un bâtiment. Une ancienne ville soviétique envoûtante et terrifiante. Deux enquêteurs, aux motivations divergentes, face à un tueur fou  qui signe ses crimes d'une hirondelle empaillée. Et l'ombre d'un double meurtre perpétré en 1986, la nuit où la centrale de Tchernobyl a explosé...Morgan Audic signe un thriller époustouflant dans une Ukraine disloquée où se mêlent conflits armés, effondrement économique et revendications écologiques.


Alors qu'un groupe de touristes visitent Pripyat, la ville abandonnée près de Tchernobyl, un guide découvre un cadavre mutilé suspendu à un bâtiment. Deux enquêteurs sont sur l'affaire, l'un, policier de la zone de Tchernobyl qui doit se laver avant de rentrer chez lui et un autre de plus loin mais qui n'a plus rien à perdre et est prêt à tout pour résoudre cette affaire, quitte à manipuler un corps hautement radioactif. Une affaire qui remonte à un double homicide de 1986, la nuit de l'explosion de la centrale et qui secoue tous les survivants de ce terrible épisode.

L'auteur nous donne à lire un thriller génial qui se lit accroché à son livre, entre enjeux politiques, trente ans après et enjeux écologiques, une plongée dans un monde réel et dans une zone qui fascine encore... Si vous avez aimé la série "Chernobyl" sur HBO, foncez sur ce livre !



« C'était la vérité mais qui le savait ? Avec amertume, il se dit que le monde se souvenait de dictateurs, de joueurs de foot brésiliens et d'artistes peignant des carrés blancs sur fond blanc, mais que personne ne pouvait donner le nom d'un seul de ces hommes qui avaient sauvé l'Europe d'un cataclysme nucléaire sans précédent. Qui connaissait Alexeï Ananenko, Valeri Bespalov et Boris Baranov? Qui savait qu'ils s'étaient portés volontaires pour plonger dans le bassin inondé sous le réacteur 4, pour activer ses pompes et le vider de son eau avant que le coeur en fusion ne l'atteigne? Qui savait que si le magma d'uranium et de graphite s'était déversé dans le bassin, il se serait produit une explosion de plusieurs mégatonnes qui aurait inhabitable une bonne partie de l'Europe ?
Qui le savait ? »



17 views