L'été meurt jeune, Mirko Sabatino






Été 1963 dans un village des Pouilles, trois gamins de 12 ans passent le temps sous la chaleur insoutenable des pierres. Primo, Mimmo et Damiano n'ont pas une vie particulièrement facile, le père de Primo est mort il y a déjà six ans en lui laissant une lettre pour chaque anniversaire et pour ses 12 ans il lui fait promettre de protéger sa mère et sa petite sœur avec qui il imagine la vie de ce père s'il était encore vivant, chanteur célèbre et aimant. Mimmo a un père a l'asile dont le village entier parle et le père de Damiano ne laisse pas sortir la mère de ce dernier, une beauté qu'il a peur de se voir voler. Cet été là, l'été ou le père de Damiano a acheté une moissonneuse batteuse, bête immense qui attire tout le village, les trois garçons font un pacte de sang.


Ils ne se laisseront plus embêter désormais, ni par les ados du coin, ni par leur famille, ils promettent de venger les autres si besoin. Sans se douter que cet été là ce pacte ne servira que trop de fois.


Un premier roman qui raconte la fin de l'innocence de l'enfance par une suite d’événements tragiques qui bouleversera ces gamins. Une écriture vive et forte qui sait si bien narrer les histoires de ces enfants touchants.



"Les figures paternelles peuvent se présenter dans nos vies au hasard d'un matin. Elles se manifestent de manière implicite, inconsciente, provisoire, et la plupart du temps nous ne disposons pas des instruments pour les reconnaître ou, quand nous les avons, il n'est pas rare que ceux-ci soient altérés et rendus temporairement inutiles par une substance anesthésiante. Parfois, elles prennent l'apparence des personnes qui nous répugnent le plus."







0 vue

© 2020 par Librairie Au fil des Mots